Bonnes vacances à tous ! Vakañsoù mat d'an holl !
Bannoù-heol
Maison d'édition en breton depuis 1999
Livres pour enfantsBandes dessinéesLivres CDMusiqueDVDActualités
Posté le 22/07/2019 Site internet

“Kan ar Bed", un conte de Clara Colin, illustré par Geoffrey Berniolle

Un fort esthétique et attractif livre pour les enfants ? Un disque de haute facture artistique et musicale qui échappe, pleinement, aux côtés parfois simplistes, étriqués, couramment, assez puérils, que l’on réserve, trop souvent, à cette catégorie de jeunes auditeurs ? En fait, les deux, avec un remarquable et intelligent Livre-CD que l’on peut lire, contempler et écouter, en famille.

De surcroît, une réalisation « audio-visuelle », hors de l’hégémonie du tout numérique, avec une forme plus traditionnelle « papier/support audio », qui propulse, au premier plan, la langue bretonne dans sa vision la plus ouverte, puisqu’elle propose, au fil des pages et de la gravure sonore… le récit du monde.

Pas étonnant que cette courageuse et ambitieuse création ait reçu, au cours de la cérémonie des Prizioù 2019, organisée au Grand Logis, à Bruz, en Ille et Vilaine, pas moins de deux prix !
- Le 1er prix, dans la catégorie « Brittophones de l'année », décerné à Arno ELEGOED, éditeur à l’origine du projet qui, avec le musicien et ingénieur du son Joris INADIAS, a porté, à bout de bras, au travers de sa maison d’édition associative quimpéroise, Bannoù-heol (Rayons de soleil), cette vaste entreprise culturelle qui a abouti à la parution du Livre-CD « Kan Ar Bed - Le chant du monde ».
- Le 2ème prix, derrière l’album « Mil Hent – Mille chemins » de Denez, dans la catégorie « Disque chanté en breton ».

A ces deux récompenses, est venue s’ajouter une mention spéciale, décernée par un jury de professionnels constitué pour la remise du « Prix musical - Produit en Bretagne 2019 », soulignant, ainsi, la démarche, ô combien créative, des initiateurs de cet instructif voyage musical autour du monde, périple planétaire pour petits et grand enfants, notamment pour ceux qui fréquentent des écoles bilingues, mais pas que, tant s’en faut !

« Kan Ar Bed » : Cette audacieuse et double publication visuelle et sonore s’appuie sur le conte de Clara COLIN, au sein duquel, une nuit, pendant son sommeil, Liza, petite fille des Monts d’Arrée, effectue un onirique tour du monde.
Au-delà de ses près de 50 pages 24 x 24 cm, « Kan Ar Bed », est aussi, un opus de 13 chants issus des différents pays traversés par Liza : Allemagne, Russie, Pays basque, Argentine, Kabylie, Afrique du Sud, Bolivie, Chine, Corse, Angleterre, Tahiti, Catalogne… et Bretagne, pour être exhaustif !

Né en 2014, initialement envisagé comme minimaliste, en piano-guitare, voire en piano-flûte, au travers d’un disque reprenant des berceuses du monde, ce projet ayant pour objectif de créer une œuvre culturelle en breton destiné aux enfants, a, in fine, pris une toute autre dimension.
Il a fallu 4 ans, à Arno et Loris, pour concevoir et réaliser ce Livre-disque et passer de la collaboration restreinte d’un duo d'intervenants, à la participation de plus de 100 chanteurs, musiciens, auteurs de Bretagne et d’ailleurs rejoints par deux chorales et… un Orchestre Symphonique national, celui de Bulgarie.

Mais, n’oublions pas, il s’agit, avant tout, d’un livre et si nous avons cité, plus haut dans cette chronique, la créatrice du conte demeurant le fil rouge, le fondement de l’ensemble de l’œuvre, il est temps de citer son talentueux illustrateur, en la personne du nantais, Geoffrey BERNIOLLE.
Ses graphismes colorés et finement détaillés, jamais surchargés, écrivent, à part entière, plus que ne ponctuent, le texte concis et descriptif de Clara.
Les illustrations de Geoffrey dissimulent, de plus, en leur sein, des instruments de musique plus spécifiquement utilisés dans les pays traversés. Leur recherche est stimulée, au fil des pages, par des phrases d’invitation qui animent le parcours, apportant, ainsi, au voyage, un côté ludique supplémentaire.
Fin 2018, ces subtils et séduisants graphismes avaient fait, par ailleurs, l’objet d’une exposition dans le hall de la mairie de Quimper.

Le livre fait, aussi, office de livret du CD, puisque celui-ci reprend tous les textes des chansons enregistrées, avec, bien entendu, leur version bretonne, primordial prétexte à cet ouvrage, mais, dans un esprit pédagogique et de pleine compréhension, leur traduction, en français.
Le rédactionnel fait appel à un considérable et rigoureux travail d’écriture, d’adaptation et traduction, confié à de nombreux bi-locuteurs, comme Perynn BLEUNVEN, Jil PENNEG, Gwenvred LATIMIER, Fulup JAKEZ, Annaïg KERVELLA, Annie COZ, Malo BOUESSEL DU BOURG, Goulwena AN HENAFF, Mark KERRAIN, Charlez AN DREO, Gwenole BIHANNIG, Gwenn-Aël AR CHELLEG…

Relié dans une épaisse couverture cartonnée au fond coloré « bleu-rêve », l’ensemble textuel est couché sur un papier légèrement glacé et d’épais grammage, ce qui permet de très nombreux feuilletages appréciés des enfants qui souhaitent, très souvent, qu’on leur lise et relise l’intégralité ou les passages choisis de leurs contes favoris.
En première de couverture, figure l’imaginaire « véhicule » qui permet le rêve, le voyage, traduit par la coque d’un antique vaisseau de bois à roue, surmonté d’un dirigeable qui n’est pas sans évoquer l’iconographie du « Tour du monde en quatre-vingts jours » de Jules VERNE.
Le quatrième de couverture, précise, en bilingue breton-français, l’ « argument », l’ampleur artistique du récit textuel et sonore, ainsi que le sommaire des 13 morceaux enregistrés sur le CD.

Après, on l’imagine, de longues et ardues démarches pour l’obtention des droits, une difficile et délicate sélection, au milieu d’un pléthorique catalogue de pièces musicales potentielles mondialement ou moins connues, Arno ELEGOED et Joris INADIAS ont demandé aux auteurs d’en réécrire les paroles, en étroit lien avec l’histoire de la petite Liza.

La large majorité des paroles est en breton. Toutefois, des passages dans la langue d’origine de plusieurs morceaux ont été maintenus, ce qui explique qu’il figure, sur les pages du livre, transcrits dans une police distinctement colorée, de l’allemand, de l’espagnol, du basque…
A noter, également que si la pièce originale se trouvait tombée dans le domaine public, un texte était spécialement écrit. Sinon, compte-tenu des droits, l’adaptation devenait impérative.

Les mélodies ont été, a contrario, intégralement conservées, les arrangements spécifiques ayant été écrits ou réécrits par Ronan O LUASA.
Les morceaux ont été enregistrés, entre autre, en Bulgarie, en Espagne, en Corse, à Paris, et dans les studios de Dizale, à Quimper où, conjointement avec le studio The Apiary de Laval, ils ont été mixés par Joris INADIAS.
Soulignons, ici, son excellent travail technique.

Le chœur de chambre « VIBRATIONS », de Rennes, sous la direction de Sabine ARGAUT et l’ensemble vocal « KANA » de Plougastel-Daoulas, conduit par Mark SCHUTZ, viennent enrichir, et le verbe est juste, de leurs célestes voix, 4 pièces de l’album.

Que dire de la remarquable parure symphonique qu’apporte le Bulgarian Symphony Orchestra, placé sous la baguette de Deyan PAVLOV, sur 7 titres, dont 4 avec les chœurs précités.

Nous aurions souhaité citer les noms de tous les « peintres » de cette magnifique fresque, mais l’envahissement de notre chronique par les patronymes de tant de talents, est évidemment impossible, illisible.
Citons, parmi eux, le célèbre guitariste Dan AR BRAZ qui intervient sur le morceau corse « Breudeur omp – Nous sommes frères » (Askatasunera), Véronique AUTRET, sur ce même titre et 4 autres, dont « Eskemm - Echange » (Scarborough fair) de Paul SIMON et Arthur GARFUNKEL et « Tuchenn Mikael » de Youenn GWERNIG.

Représentant l’étape kabyle de ce « voyage-rêve », l’adaptation de l’immense succès d’IDIR, « A Vava Inouva », en « Ma Zadig-me - Mon papa chéri » est musicalement et vocalement, très réussie.
La voix bretonne de Perynn BLEUNVEN et kabyle d’AMZIK se relaient et fusionnent à la perfection, faisant sonner les deux langues dans une belle osmose auditive.
Cela rappelle l’expérience menée par Alan STIVELL qui, dans son album « 1 Douar » (1998) , pour la plage 4 « Ensemble- Understand », avait fait chanter Cheb KHALED… en breton ! On notait, déjà, la très bonne harmonie des deux langues.

Pour la halte en Catalogne, ne passez pas à côté de l’adaptation de la « Rumba de Barcelona », de Manu CHAO, devenue
« Rumba giz Barelona » et comme dans la version originale… Dansons, dansons frénétiquement !

Liza poursuivra son rêve en musique jusqu'à son retour à la maison, en Bretagne...
Ce sera par l'entremise de « Tuchenn Mikael », de Youenn GWERNIG.
Etonnant, inattendu : Pour la chute de ce magique et exotique conte, convaincu et happé par le projet, c’est le Corse Petru BRACCI qui s’empare du chant lead… en breton !

Treize morceaux de musiques du monde qui portent, avec bonheur et panache, les sonorités de la langue bretonne, un livre bilingue breton-français merveilleusement illustré transcendant des textes pétris de poésie, l’ensemble formant une proposition culturelle soignée, pour les enfants, parents et grands-parents, plus de cent chanteurs et musiciens de Bretagne et d'ailleurs réunis pour un très riche et instructif voyage musical, à la découverte des cultures du monde, « Kan Ar Bed » est un projet fou, loin d’être gagné d’avance, mais, au final, plus que réussi !
Croyez-nous, vous allez être étonnés !

Un grand coup de chapeau à l’audace et à la pugnacité d’Arno ELEGOED et Joris INADIAS.
Un beau geste artistique et d’édition de la part de véritables « passeurs » qui réalisent un très bel écrin pour la pérennité de la langue bretonne, en direction des plus jeunes !

Gérard Simon

Culture et Celtie

Produits en lien avec ce post :

Kan ar Bed - Livre-CD
Le Chant du Monde
21,90 €
En stock
Kan ar Bed - CD
Le Chant du Monde
12,90 €
En stock

Inscrivez-vous à la newsletter

et recevez nos offres en exclusivité !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

AccueilKan ar BedBlogConditions générales de venteMentions légalesContact
© 2020 Bannoù-heol
Propulsé par Gatsby (open-source) & Sanity.io